LES ACTIONS CURATIVES

Les actions curatives à mener sont de deux ordres :
la remise en état de salubrité du bâti soit la suppression des sources d’humidité, le rétablissement d’une atmosphère ventilée, la dépose des revêtements imperméables pouvant recouvrir parquets, parois…

LES MÉRULES

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR

RAPPEL DE LA RÉGLEMENTATION :

Votée en février 2014, la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi Alur, compte plusieurs mesures phares dont la première vise à favoriser l’accès de tous à un logement digne et abordable.

Publié en mai dernier et intégré dans le code de la construction et de l’habitat, un nouvel article instaure un dispositif de lutte contre la mérule. Reprenant les principes de la réglementation termites, la loi Alur ne rend pas le diagnostic mérule obligatoire mais impose désormais :

POUR LE PROPRIÉTAIRE

La déclaration obligatoire en mairie par les occupants (locataires, propriétaires ou syndics de copropriété si la mérule est située dans les parties communes), dès lors qu’une présence de ce champignon parasite est détectée.

CARTE-MERULE

LE TRAITEMENT CURATIF DU CHAMPIGNON COMPREND:

  • dépose des revêtements masquant les surfaces à traiter non adhérentes,
  • piquage des enduits, dégarnissage des joints,
  • passage à la flamme et brossage des maçonneries dans la zone concernée par le traitement afin d’enlever tout élément de fructification,
  • évacuation des gravats conformément à la réglementation en vigueur.
  • sondage et bûchage des bois conservés.

TRAITEMENT DES SOLS ET MAÇONNERIES :

CAS DE LA MERULE :
  • injection de produits fongicides spécifiques sur la zone concernée
  • pulvérisation de l’ensemble de la surface concernée
CAS DE TOUT AUTRE CHAMPIGNON LIGNIVORE :
  • pulvérisation de l’ensemble de la surface concernée
  • injection des bois conservés infestés jusqu’à 1 mètre
  • double injection aux encastrements dont l’une traversante si la section est suffisante
  • pulvérisation de surface sur l’ensemble des faces accessibles jusqu’à 1 mètre
developpement-de-la-merule